Menu Fermer

Ikko OH1s Gems Hybrid IEM – Critique

Ikko a récemment élargi sa gamme relativement restreinte d’écouteurs intra auriculaires, la dernière édition étant les OH1, également connus sous le nom de « Gems ». Ces IEM brillants et métalliques coûtent 199 dollars, ce qui les place dans une gamme de prix très compétitive sur le marché des casques. J’avais déjà écouté les OH1 d’Ikko. ObsidienneCes derniers ont été extrêmement impressionnants et j’avais donc de grands espoirs pour eux. Voyons comment elles se comportent, et ce qui les distingue ou non de la foule.

Ce qu’il y a dans la boîte

OH1s IEMs

Câble MMCX

6 jeux d’embouts en caoutchouc, 3 jeux de mousse

Étui de transport en cuir

Broche avec logo

1 jeu de filtres sonores supplémentaires

Regarde et ressent

Les Gems font une excellente impression visuelle. Le motif texturé organique, semblable à de la roche, de leur support (qui existe en bleu ou en violet) est subtilement étranger. Elles ont une bande translucide sur le côté, ce qui nous donne un petit aperçu de leur fonctionnement interne. En ce qui concerne la forme, elles sont confortables. J’aurais aimé qu’elles soient un peu plus grandes pour remplir davantage les oreilles. Leur bec et leurs embouts ont une forme ovale unique. J’ai trouvé que cette forme permettait un meilleur ajustement dans mes oreilles, le seul inconvénient étant que les Gems peuvent ne pas être aussi bien ajustés avec des embouts d’autres fabricants.

Conception

Ils utilisent un haut-parleur dynamique et un haut-parleur hybride à armature équilibrée. Leur cavité a été conçue à l’aide d’une technologie appelée Separating Vector Acoustics System (SVAS), qui, selon Ikko, « améliore le volume, la réflexion et les angles de diffusion. » Ils utilisent un câble MMCX détachable avec une terminaison de 3,5 mm.

Ils ont une impédance de 32 Ohms.

Scène sonore

La largeur de ces appareils était précise, et je n’ai jamais eu l’impression que quelque chose était trop proche, mais je n’ai pas non plus été époustouflé par le champ stéréo. Cependant, je n’attends pas d’un IEM qu’il m’épate sur tous les fronts. Les Gems semblaient avoir l’espace nécessaire pour offrir une performance expansive, mais ils l’ont réservé à des mixages déjà larges, sans repousser les limites d’arrangements sonores plus conventionnels. Leur séparation sonore pourrait être un peu plus prononcée sur des productions plus chargées, mais pour le prix, ils m’ont paru suffisamment holographiques.

Bas

Les Gems ont un bas de gamme quelque peu atténué, mais leur attaque et leur propreté permettent de conserver un son globalement satisfaisant. Les basses ne sont pas étouffées, même les grondements des basses sont audibles, mais faiblement. Les hauts-fonds sont poussés plus loin, donnant un impact considérable qui se trouve dans une cavité petite mais pleine de l’accord des Gems. En tant que bass-addict, je n’ai pas été offensé par l’approche plus discrète des Gems en ce qui concerne les basses. Avec une basse moins lourde, tout ce que je demande, c’est qu’une attaque et une présence amples soient au moins données, et Ikko a certainement livré cela avec ces Gems.

Médiums

Les médiums semblent définitivement être la star du spectacle sur les Gems. Leurs médiums ne sont pas rudes sur les bords, mais ils se font un plaisir de mettre en avant les fréquences essentielles des voix, des guitares et des batteries et de donner à vos oreilles un pop ou un tapotement merveilleux. C’est dans les hauts médiums que l’on trouve la plus grande partie de cette présence, et c’est très bien fait, avec une couleur subtile pour adoucir les timbres plus aigus. Mon seul reproche concernant la gamme moyenne des Gems est que j’aurais aimé avoir un peu plus de bas-médiums. Bien qu’elles ne soient pas creuses, j’aurais aimé avoir quelques gouttes de chaleur en plus. J’ai également eu l’impression qu’elles pourraient être un peu moins tranchantes sur certains morceaux, mais sur d’autres, elles étaient parfaites,

Haut de page

Les Gems sont assez brillants, mais ils l’abordent d’une manière que j’ai vu un nombre croissant d’IEMs faire ces derniers temps. C’est à partir de 8kHz que la plus grande partie de la luminosité est tirée, alors que la zone 8kHz-16kHz n’est, en comparaison, pas aussi forte. Je n’ai pas pu m’empêcher de les égaliser pour voir comment ils sonneraient avec une forte augmentation autour de 16 kHz, et je dois dire que cela a ajouté de la clarté et des détails supplémentaires. Cependant, une fois que j’ai désactivé l’égaliseur, j’ai apprécié la douceur et la chaleur des aigus qu’elles offraient par elles-mêmes. Dans l’ensemble, j’ai vraiment apprécié la luminosité plus contrôlée qu’ils offraient, et si vous trouvez qu’ils sont loin d’être parfaits à quelques décibels près, c’est une solution facile (il y a beaucoup d’applications d’égalisation gratuites que vous pouvez télécharger pour votre ordinateur, ou utiliser celle qui est intégrée à Apple Music ou Spotify).

En général

Les Gems ont sans aucun doute des performances supérieures à leur prix, et impressionneront aussi bien les nouveaux venus dans le monde des casques que les auditeurs chevronnés. Bien que leurs aigus brillants et leurs basses resserrées et contenues signifient que ces écouteurs peuvent ne pas plaire à tout le monde, ils offrent néanmoins une performance extrêmement polyvalente et engageante. Pour 199 $, les Gems sont définitivement une aubaine, et peuvent aider Ikko à prendre pied dans le monde de l’audiophilie.

Pour

Haut de page détaillé

Beaucoup de plaisir d’écoute dans les moyennes fréquences

Basses propres et percutantes

Les inconvénients

Les basses peuvent sembler insuffisantes pour certains

Les hauts-médiums pourraient être apprivoisés

Le boost des aigus pourrait être mieux réparti

Vous pouvez acheter les Ikko Gems OH1sici

Cet article a été rédigé par Blake McMillan et traduit par LesEcouteursBluetooth.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesEcouteursBluetooth.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.