Menu Fermer

Casques d’écoute Grado Lab

Il n’y a pas beaucoup de marques qui ont autant de mysticisme que Grado Labs.

A moins que vous ne soyez un audiophileIl y a de fortes chances que vous n’ayez jamais entendu parler de la société familiale de fabrication d’écouteurs – et ils aiment ça. Leur siège social new-yorkais, qui abrite certains des écouteurs les plus réputés au monde, est situé dans une maison de ville couverte de graffitis, dans le sud de Brooklyn. Les connaisseurs peuvent avoir la chance d’acheter une paire directement sur place s’ils viennent le bon jour. Mais de nombreux autres audiophiles découvriront la légendaire ligne de produits Grado auprès d’amis, de forums Internet et de magasins spécialisés.

Depuis la création de la société en 1953, Grado Labs a évité la publicité traditionnelle et a bâti sa réputation sur le bouche à oreille. Le fondateur Joseph Grado a commencé par fabriquer des cartouches de phonographe sur sa table de cuisine pour en vendre une poignée à la fois dans le quartier. Inutile de dire que l’entreprise s’est finalement développée pour devenir le pilier audio à succès que sont les laboratoires Grado à ce jour.

Cela ne veut pas dire qu’il a toujours été facile de naviguer. Alors que les affaires étaient florissantes jusque dans les années 80, l’omniprésence des disques compacts à la fin de la décennie a conduit Grad à devoir repenser son modèle commercial initial. Au plus fort de son succès, l’entreprise fabriquait environ 10 000 cartouches de phonographe par semaine. Au plus bas, elle n’en produisait que 12 000 en un an.

Entrez dans John Grado – neveu du fondateur original, Joseph. John a racheté l’entreprise au bord de la faillite à son oncle en 1990 et a effectué le changement qui allait finalement façonner l’identité et l’héritage de l’entreprise pour les années à venir : la construction d’un casque haut de gamme dynamique à dos ouvert.

L’un de nos modèles préférés et généralement les plus aimés de cette période de la Renaissance Grado est le SR80, sorti en 1994. Ils étaient alors, et restent aujourd’hui, une paire d’écouteurs remarquablement intéressante et excentrique.

D’une part, ils utilisent un ajustement supra-aural (sur l’oreille), qui est loin d’être le plus confortable, et ils ne semblent être ni les plus à la mode ni les plus robustes. Le design est utilitaire et dégage tout le caractère que l’on attend d’une unité faite à la main dans une petite entreprise.

Mais la star du spectacle, c’est le son.

Le SR80 se caractérise par une qualité serrée et contrôlée aux extrêmes supérieurs et inférieurs de la gamme de fréquences, et les médiums lisses et naturels caractéristiques de Grado ont largement la place de briller. La signature sonore abonde en couleurs harmoniques chaudes, en voix riche, en dynamique exigeante et en une partie supérieure pleine de corps et lisse. Si vous voulez un son ouvert et ample, il vous sera difficile de trouver mieux que cela à un prix aussi raisonnable.

La dernière version de ce casque est le SR80e, une mise à jour de troisième génération de la série Signature de Grado qui apporte quelques améliorations essentielles, tout en conservant toute la magie de l’original. Ces changements comprennent une nouvelle conception des haut-parleurs et un polymère unique pour amortir la distorsion de résonance dans le boîtier plastique à dos ouvert. Cela élimine pratiquement toute distorsion transitoire. Bien que ces écouteurs n’aient pas autant de basses que les utilisateurs modernes pourraient le souhaiter, le son ouvert, clair et détaillé est idéal pour ceux qui aiment le classique et le jazz.

Si vous vous demandez comment John Grado et son équipe parviennent à conserver un son aussi authentique et pur pendant de nombreuses années et quelques mises à jour générationnelles, sachez que chaque casque est testé par Grado lui-même dans une salle d’écoute de l’esque au-dessus du magasin. Grado écoute une petite collection de disques (principalement de jazz) qu’il a conservés à tour de rôle depuis qu’il a pris la direction de la société il y a trois décennies. Ayant écouté ces disques à maintes reprises pendant des années, Grado et sa petite équipe sont capables de régler, d’affiner et de créer des casques d’écoute basés sur les heures passées à digérer et à éclairer les moindres détails de la musique qu’ils ont écoutée à maintes reprises.

Cette combinaison d’engagement et d’ingéniosité explique pourquoi le Grado SR80e est bien plus qu’un simple casque, ou même un objet rétro bien-aimé. Il s’agit, au sens propre du terme, d’un classique.

Cet article a été rédigé par Franco Giacomarra et traduit par LesEcouteursBluetooth.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesEcouteursBluetooth.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.