Menu Fermer

Revue des écouteurs sans fil Grado GT220 True

Après 7 décennies dans le domaine de l’audio, Grado a franchi une étape importante avec une première entrée dans le monde de de véritables écouteurs sans fil par le biais deGT220 . Avec plusieurs options parmi lesquelles choisir, comment ces options s’articulent-elles ? Et valent-elles la peine que vous y jetiez un coup d’œil ? Nous allons découvrir tout cela dès maintenant dans cette revue, en commençant par un coup d’œil à la boîte. Que contient la boîte ? La GT220 se présente dans un emballage simple, élégant et emblématique de la manière dont Grado décide habituellement de s’y prendre en termes de présentation. À l’intérieur, le boîtier de chargement et les écouteurs ont leurs propres petites fentes dans un joli revêtement en mousse noire qui maintient tout en place et en toute sécurité. Au-dessus de ces fentes, il y a une plus petite boîte qui contient deux jeux d’embouts supplémentaires et le câble de chargement de votre boîtier, qui est de type C, d’USB à USBC.Design et forme Esthétiquement, les composants sont à la hauteur de ce que font la plupart des véritables écouteurs sans fil depuis le début de l’engouement, avec un boîtier simple et compact en plastique noir monochrome lisse, sur lequel est gravée une Grado, car c’est la seule touche esthétique stylistique. Le boîtier comporte quatre voyants LED à l’avant qui représentent des intervalles de charge de 25 % – 4 étant évidemment le nombre de fois où il est à pleine puissance. Ce boîtier peut également être chargé sans fil, ce qui est plutôt pratique. Les écouteurs eux-mêmes sont fabriqués dans le même matériau plastique noir, et ont une forme arrondie de type presque triangulaire, avec des aimants à l’intérieur pour rester à l’intérieur du boîtier, et une étiquette pour la gauche et la droite. La seule véritable touche de couleur est le Grado G à l’extérieur, qui s’allume avec certaines fonctions. Il clignote en bleu deux fois à la mise sous tension, en bleu et rouge lorsqu’il est prêt à être couplé, en rouge deux fois à la mise sous tension et en violet lors de la réinitialisation en usine – ce qui est dommage parce que c’est vraiment cool, j’aimerais qu’il fasse ça tout le temps. La forme combinée à cette caractéristique donne à ces écouteurs un style futuriste et épuré, plus moderne, qui réussit à leur donner un peu plus de personnalité que la plupart des écouteurs sans fil ont tendance à en avoir. Ils ont été faciles à mettre en place et à fixer avec le mécanisme de verrouillage à torsion bien connu, et cela a créé un joint qui m’a permis de me sentir en sécurité et de me donner un degré d’isolation décent et une bonne résonance. Je les ai fait entrer pendant un certain temps et ils sont extrêmement légers, ce qui n’a pas du tout provoqué de fatigue.

Découvrez le déballage des écouteurs Grado GT 220 true wireless earbuds et la revue vidéo si vous êtes intéressé.

Durée de vie et compatibilité des pilesLe GT220 prend en charge Bluetooth 5.0 pour une connexion sans fil avec une grande largeur de bande et une bonne portée. Les CODEC pris en charge ici sont SBC, AAC et aptX – mais pas aptX HD ou LDAC, ce qui vaut la peine de noter si c’est un facteur de rupture pour vous. En une seule charge, l’autonomie de la batterie peut atteindre six heures. Cependant, le boîtier de chargement lui-même peut contenir jusqu’à cinq charges complètes, ce qui, avec une durée de charge de deux heures, peut vous offrir un grand total de 36 heures. Là encore, ce n’est pas la plus grande autonomie de batterie qui existe, mais elle est certainement extrêmement utile pour la plupart des applications pratiques, comme vos déplacements quotidiens. Commandes et appairageLorsque vous êtes prêt à vous appairer, il vous suffit de les sortir de l’étui et elles lanceront automatiquement leur mode d’appairage, qui sera annoncé par une voix agréable dans vos écouteurs. Si ces derniers sont hors de leur étui, il vous suffit d’appuyer longuement sur l’une des touches de n’importe quel écouteur pendant 5 secondes pour les réactiver et lancer le mode d’appairage. Une fois appairés, ils s’apparieront automatiquement avec un appareil à chaque fois qu’ils seront retirés de l’étui. En ce qui concerne les commandes et les fonctions, vous pouvez contrôler à peu près tout ce dont vous avez besoin à partir de l’écouteur, grâce à un système de commande tactile bifurqué. L’écouteur gauche contrôle tout ce qui a trait aux appels et à l’assistant vocal : triple pression sur la gauche pour appeler votre assistant vocal, simple pression pour accepter un appel entrant, double pression pour rejeter l’appel, simple pression pour mettre fin à l’appel, ou pour accepter un appel différent, ou double pression pour rejeter le même appel entrant.Sur l’écouteur de droite, une simple pression permet d’écouter ou de mettre en pause la musiqueUne double pression permet de passer à la piste suivanteUne triple pression permet de passer à la piste précédenteEt le fait de tenir l’écouteur de droite permet d’augmenter le volume, tandis que le fait de tenir l’écouteur de gauche permet de réduire le volume.Ces commandes sont toutes assez intuitives et vous pouvez les prendre en main en quelques minutes, même si vous êtes plus habitué à avoir le contrôle de la piste précédente à gauche et celui de la piste suivante à droite ou quelque chose de similaire. Il n’est pas possible de changer les commandes, mais je ne pense pas non plus qu’il soit nécessaire de le faire, car elles fonctionnent assez bien. Les fonctions ne sont pas rapides comme l’éclair, et il y a un léger décalage entre le moment où l’on touche les pads et celui où les fonctions se produisent réellement, mais certaines d’entre elles sont accompagnées d’un son de ping futuriste qui fait plus que compenser pour moi.

Scène sonoreParlons maintenant du son. Tout d’abord, les haut-parleurs ici sont des dynamiques standard de 8 mm et ils émettent une gamme de fréquences standard de 20 Hz à 20 kHz. Quant au Soundstage, le fait de disposer d’une largeur et d’un espace très importants dans un véritable écouteur sans fil sera toujours un défi. Je dirais que la scène offerte par le GT220 ne va pas changer cela, mais elle est certainement agréable et ne semble pas du tout exiguë, elle n’entrera tout simplement pas dans un territoire étendu. Il y a une bonne qualité spatiale dans le mixage et des éléments comme les chants de fond et les instruments jouant des parties d’harmonie se rempliront bien en arrière-plan sans avoir l’air compressé. L’image est globalement solide. Qualité du sonLe bas de gamme est particulièrement grondant ou grognon, mais la tonalité est très nette sans être trop neutre. Il a une coloration assez franche et une bonne extension, de sorte que les chansons qui sont censées avoir des basses lourdes auront le poids et le corps qu’elles méritent. Si vous voulez faire un retour sur une chanson comme A Mili de Lil Wayne – comme je l’ai fait en écoutant ces chansons – le son grave du matin remplit une bonne partie de l’image sonore et j’ai pu le ressentir d’une manière satisfaisante pour ma sensibilité à la basse. En même temps, une basse droite jouée de manière agressive, comme sur le morceau Smarra du trio de jazz GoGo Penguin, présentait une quantité similaire de lourdeur mais conservait une texture lisse et précise. La réponse du médium est tout aussi musicale, mais a certainement tendance à être plus neutre et à être moins colorée ou sucrée, conformément à la philosophie sonore générale de Grado – du moins en ce qui concerne ces aspects. Par conséquent, des genres comme le hard rock avec des guitares déformées et croquantes auront un son agréable si vous vous balancez à un volume élevé, car ils ne prendront pas la qualité de chaleur supplémentaire que d’autres systèmes peuvent leur donner. En raison de ce niveau d’équilibre, les médiums aigus ont tendance à culminer un peu plus, et à déplacer l’équilibre de la clarté davantage vers le registre supérieur. Une ballade médiane plus réservée, comme Another Love de Tom Odell, prend un aspect plus obsédant, les médiums supérieurs de sa voix sombre et de son piano étant plus prononcés. Les hautes fréquences ont ici une réponse vraiment agréable, et ces sons plus aigus et plus doux sont plus accentués, ce qui leur donne une belle dynamique avec des basses profondes et étendues pour compléter l’expérience d’écoute. Les sons dans ce registre ont ce que j’appellerais naturellement, et quelque chose comme le solo de guitare grinçant dans Maggot Brain de Funkadelic, qui comporte des attaques vraiment lourdes et beaucoup de panoramiques et d’effets excentriques, ne semble pas grinçant ou fatiguant ici – au contraire, il reproduit assez bien le son et les articulations. RésuméPour ce qui est des véritables écouteurs sans fil, leur prix est raisonnable, autour de 250 dollars US, ce qui signifie qu’ils seront en concurrence avec des produits comme Apple et Sennheiser pour être votre casque portable de choix. Si vous êtes fidèle à Grado ou si vous avez simplement été fan de ses produits par le passé, ils vous offriront la même qualité de son propre et caractéristique que celle sur laquelle vous pouvez compter. audiophile Ces écouteurs sont parfaits pour vous si vous aimez – un son propre et naturel avec une bonne profondeur et un milieu relativement neutre – un bon ajustement – des commandes intuitives – ils ne sont peut-être pas pour vous si – vous voulez plus d’options Bluetooth et de compatibilité – à la recherche d’un design plus audacieux – vous voulez une annulation active du bruit ou d’autres caractéristiques.

Vous pouvez commander des écouteurs Grado GT220 TWS à l’adresse suivante Audio46.

Cet article a été rédigé par Franco Giacomarra et traduit par LesEcouteursBluetooth.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesEcouteursBluetooth.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.